Camp Savio
Bosco Bicycle

Nouvelles Salésiennes

Salesian News

Février 2009 February No.114

Bulletin mensuel électronique

 

SHERBROOKE. Comme dirait Monsieur La Palice, «  Le Nouvel An a commencé avec le début de l’année le 1er janvier ». Il y a déjà un mois! Non, ne quittez pas! Il y a quelques autres nouvelles plus pertinentes…

Après le long congé des fêtes (jamais assez long pour les élèves!), les activités ont repris de plus belle le 6 janvier. Vous vous souvenez qu’autrefois, c’était la Fête des Rois. Les cours, bien sûr, mais aussi la session d’hiver des Activités Jour A : plusieurs dizaines d’activités différentes le mercredi après-midi pour tous les étudiants. Les plus fréquentées sont évidemment les sports de neige.

Une couple de jours après l’ouverture des classes, nous avons eu l’agréable visite d’un jeune athlète de la Bosnie qui venait à Sherbrooke participer à un championnat international de patinage de vitesse. Il s’est entretenu avec une soixantaine de nos étudiants de son sport pendant près de 2 heures, parlant de joies et de défis, et de ce que cela lui apportait au niveau du vécu. Il s’appelle Edin Brankovic et il fit bonne impression sur nos jeunes, s’exprimant dans un anglais très correct. Il eut beaucoup de succès aux compétitions, battant son propre temps. Mentionnons en passant que l’une de nos anciennes, Valérie Lambert (2005), qui excelle dans ce sport, travaille fort en vue de se qualifier pour les jeux de Vancouver.

Comme chaque année à la mi-janvier a eu lieu l’Expo-sciences locale. Une quarantaine de kiosques. C’est étonnant de voir la créativité et le sens rigoureux de ces jeunes scientifiques. Je ne signale qu’une couple de kiosques : Les Jumeaux, présenté par des jumelles- Le stimulateur cardiaque, et son fonctionnement - Alternative : chimio sélective, recherche sur la guérison du cancer. Une douzaine d’exposants participeront à l’Expo-sciences régionale à l’Université de Sherbrooke à la mi-mars, et certains peut-être à l’Expo pancanadienne, comme ce fut déjà le cas dans le passé.

Il y eut toute une mobilisation dans l’école pour souligner la fête de Don Bosco ces jours derniers. Tout comme le grand éducateur se servait des événements de son temps comme voies d’éducation, ainsi le Séminaire prend occasion de la commémoration de sa fête comme moyen éducatif et pédagogique. Quelques jours auparavant, les parents étaient invités à une soirée à la Salle Père-Décarie. Le conférencier était M. Étienne Gaudet : Parent d’ado : un travail à temps plein! Il fit salle comble.

La célébration de la fête se fit en 3 temps (ce ne fut pas tout à fait le triduum traditionnel, mais ça en prenait la forme). Puisque les étudiants étaient en congé le 30, le Bosco-Show eut lieu la veille. Don Bosco n’a-t-il pas écrit dans son Règlement des Oratoires, « Une maison salésienne sans musique est comme un corps sans âme? » Les talents de nos jeunes musiciens s’exprimèrent à la grande satisfaction de leurs pairs : pour le 2e cycle dans la matinée et pour le 1er cycle, pendant les 2 périodes de l’après-midi. À la sortie de la salle, un petit souvenir fut remis à chacun : un stylo avec l’écriteau « Avec toi depuis 150 ans! ». Le P. Hector, animateur de pastorale au 2e cycle, s’adressa aux étudiants, les stimulant à travailler fort pour la réalisation de leur rêve de vie- comme le fit Jean Bosco - les invitant aussi à considérer le genre de rêve, de vocation, auquel Jean lui-même se sentit appelé dans sa jeunesse et qu’il sut poursuivre tout au long de sa vie au service des jeunes.

Le lendemain, le Séminaire accueillait quelques centaines de membres du personnel des écoles privées de l’Estrie pour une journée d’étude. Le conférencier de la matinée aborda le thème : Fatigué d’être épuisé? Sur l’heure du midi, la communauté se joignait aux membres du personnel pour un dîner fraternel offert par l’école en l’honneur de Don Bosco. Avant de retourner aux ateliers de l’après-midi, on visionna à l’Oasis partie d’un documentaire (encore incomplet) à base de témoignages sur l’histoire et l’identité du Salésien : un projet réalisé par le prof. Pierre Lafontaine.

Voici quelques  highlights  du côté de la communauté. En préparation à la fête de saint François de Sales, le doux évêque de Genève d’après qui Don Bosco a nommé ses religieux, Alain, le directeur de la communauté, nous a remis un cahier de 8 conférences du P. Joseph Occhio, intitulé, Spirituality of St.Francis de Sales. Ce cahier avait été remis aux directeurs à la retraite de Châteauguay l’été dernier. En communion avec les autres maisons salésiennes du monde, chaque jour précédant la fête de Don Bosco, nous avons prié la neuvaine.

C’est au cours de celle-ci que nous avons fait l’habituelle récollection mensuelle. Nous avons profité de l’occasion pour prendre connaissance du volume publié récemment à l’occasion du 150e  de la fondation des salésiens: Aux Racines d’un Rêve. Nous avons tout d’abord visionné le DVD qui accompagne la version française du livre. Après un temps de recueillement personnel, nous avons échangé sur le contenu de ce bel ouvrage.

La veille de la fête, après le souper festif au cours duquel nous avons fêté l’anniversaire du Fr. Gérard Richard, nous avons visionné une partie du dernier film sur Don Bosco, Saint John Bosco, Mission to Love. Le jour même de la fête, le 31, nous avons célébré l’eucharistie en avant-midi. En après-midi, nous avons voulu souligner le lancement des célébrations du 150e. Nous l’avons fait à l’intérieur de la prière de l’office du soir du saint, Coram Sanctissimo. Voici grosso modo, quelques textes qui nous aidèrent à comprendre le sens de cet événement et de cette « année de grâce ».

- le news item de l’Agence salésienne ANS rappelant les événements du lancement et les principales dates fixées d’ici le 18 décembre 2009.

- le début de la lettre de Don Chavez du 24 juin dernier.

- un texte du P. Auffray relatant le moment fondateur.

- un texte des Lectures Salésiennes (du P. Michel Mouillard) racontant avec maints détails ce jour historique du 18 décembre 1859.

Dans la soirée, nous participions au souper de la levée de fonds des JMS (Jeunes Missionnaires du Salésien) à la Salle Père-Décarie (quelque 260 invités).

C’est le dimanche 1er février que le diocèse célébrait la Journée de la Vie Consacrée. Nous avons concélébré à la cathédrale à l’eucharistie présidée par l’archevêque.

En terminant, je me permets de raconter un petit fait cocasse. Parmi les concélébrants, j’ai remarqué au chœur près de Mgr Gaumond un prêtre qui ressemblait beaucoup au P. Thomas Rosica, le directeur général de la télévision catholique canadienne, Salt and Light/Sel et Lumière (dont le centre est à Toronto). J’ai pensé que ça devait être un sosie, n’ayant aucune raison de penser qu’il serait là. Arrivé à la sacristie, me trouvant par hasard près de lui, je lui ai demandé s’il arrivait que des gens le prennent pour le P. Rosica. «  Oui, ça m’arrive de temps à autre », me répond-il en souriant, s’empressant d’ajouter : « Vous regardez Sel et Lumière quelquefois? » À ma réponse positive et enthousiaste, il ajoute tout bonnement « Bien, je suis le P. Rosica… » Constatant mon embarras, il sort sa carte d’affaires et me la remet, en plus de quelques feuillets de la programmation du canal. Ce fut le début d’une courte mais intéressante conversation avec ce grand communicateur, ses liens avec les salésiens (dont le Cardinal Bertone, dont il est un grand ami), quelques connaissances communes (dont le P. Mohan, un basilien comme lui), les défis de la communication, etc.

Quelle que soit l’opinion de nos savantes marmottes, je vous souhaite une bonne continuation de l’hiver et un bon début de la montée vers Pâques.

++++++++++++++++++


MONTREAL. We closed the year 2008 with a Thanksgiving Mass followed by a time of adoration. We have much to be thankful for. Just a few statistics for our parish ( with the understanding that statistics is not everything): Baptisms- 186; First Communions- 227; Confirmations- 240; Marriages- 56; Funerals- 103. There are 5790 families registered.

During the Christmas holidays, our community had the pleasure of welcoming some confreres from New Rochelle for a few days of vacation and rest. - Beginning with the first Monday of the New Year, we have initiated an interesting practice to be carried out permanently: every Monday afternoon, the confreres gather at St.Joseph Parish for the prayer of the Evening Office and the traditional Salesian Good Night, given in turn by each one.

On New Year’s Day, a group of friends of the parish presented a brilliant comedy Oratorio composed by an equipe of the parish; it was held at Leonardo da Vinci Centre of St.Leonard. The participation was numerous and the benefits will be forwarded to a missionary centre.

We welcomed with much joy and satisfaction the nomination of Fr. Thomas Dunne as the new Provincial of the merged Canada-USA East Salesian circumscription.

These days Fr. Luc and Nadia, coordinator of our catechetical activities, are meeting in the evening the parents of the children who attend catechism so as to sensitise them to their responsibilities as the first educators of their children and to their duty as collaborators with the parish.

In mid-January began the renovations of the sanctuary or the apse of our beautiful church. The work will last about two months. These renovations have been planned in view of the 25th anniversary of our church this year.

We marked the liturgical feast of Don Bosco with a solemn evening Mass attended by a numerous congregation. Followed a gathering of some 400 parishioners at the Chateaubriand Restaurant: a joyful evening spent in an atmosphere of music and games.


**********************


SURREY, B.C.2009 began with some surprises in our Archdiocese of Vancouver with Archbishop Roussin’s retirement officially on Jan. 2nd, and the appointment of Most Reverend J. Michael Miller, CSB, as the new bishop. A Mass of Thanksgiving to mark the beginning of his Episcopal Ministry as the new Archbishop was held at Holy Rosary Cathedral on Sun., Jan. 25th in the presence of Most Rev. Luigi Ventura, Apostolic Nuncio to Canada, and Most Reverend Raymond Roussin, SM, Archbishop Emeritus.

Secondly, the long lasting cold, snow and fog, which many of the parishioners are not accustomed too, are very slowly disappearing. Old Man Winter has certainly made his appearance felt over December and all of January.

On Sunday the 10th - the Polish Community had their Christmas OPLATEK potluck dinner. The scents and taste of traditional Polish foods took Fr. Dave back to his childhood. Fr. Jan was proud that so many participated. OPLATEK is a wafer that is broken and shared with everyone at the meal. The ritual symbolizes everyone’s unity with Christ and one another.

That same morning Bro. Jerry was on a United Flight bound for Berkeley, CA, via San Francisco to attend Course 2, “The Salesian Brother’s Spiritual Identity: A Lay Consecrated Youth Minister”, presented by John M. Rasor, SDB, at Don Bosco Hall. In attendance there were about a baker’s dozen-Salesians from other countries as well as three young men, candidates from St. Joseph’s in Rosemead, who brought a lot of life to the class presentation with insight and questioning. The following week Mrs. Beth Reyes, our Youth Coordinator, attended the course there on Youth Ministry.

Fr. Mario returned from the Philippines just in time to celebrate the Feast of the Infant Jesus, “Santo Niño”, on January 17th. Seven hundred people gathered for Mass and a big Filipino feast that lasted well into the night. Dozens of Infant Jesus statues were placed near the altar for a special blessing. Little children especially enjoyed the celebration.

Also on that day, Fr. Dave gave a conference on “Don Bosco the Dreamer” to leaders of Youth for Christ at the YFC Pastoral Meeting. An “Evangelization Rally” rang loud and clear in our Don Bosco Youth Centre on the Feast of St. Francis de Sales. Organized by the Couples for Christ, the rally gathered members from all the family ministries throughout the Vancouver area.

As the novena to Don Bosco set in, there were daily, “good morning” talks given to OLGC school children; over 500 CD’s on the life of Don Bosco were sold through donation, or just given freely to our parish families so that they could become acquainted with our Father and Founder. Three Sundays leading up to the feast itself had something of Don Bosco in their presentation. Our community goal was to make Don Bosco known in this Salesian parish. The Salesian Cooperators and 50+ Club Members prepared over 400 bags of candy for our CCD night children and youth in honour of Don Bosco’s Feastday. During morning prayers throughout the duration of the novena, Fr. Mario would commemorate a different Salesian Saint or Blessed when it came to the intercession prayers. Bro. Jerry and Fr. Mario alternated in leading the hymns at Mass. Every evening there was a Mass during which one of the choirs led the singing. Throughout the week the priests heard the confessions both of our secondary school children, and those attending the two nights of CCD and PREP classes, all in preparation for this special occasion.

Bro. Jerry has been training the new servers for weeks now, as they were the honour guards during the feast day’s special 5:00 pm Mass. They did “the wave” with their lighted amber lights as the main celebrant passed by them while they stood at attention, turning as he passed and then bowing with the five concelebrants as they ascended the altar steps to the main altar. The church and balcony were crowded, and the Youth Choir along with representatives from all our choirs sang hymns honouring St. John Bosco. Our six Youth Missionaries, who will leave with the Holy Cross Sch. expedition to build houses over their Spring Break in a few weeks, were solemnly blessed, recognized, and presented with gift cards of well wishes from the Salesians. Also two parishioners, Mrs. Jojo Dizon (Project Advance) and Mrs. Liz Paguio (100th Anniversary Committee) were presented with appreciation gifts. A pot-luck supper followed in the Don Bosco Centre under the capable direction of Mrs. Jocelyn Rodas (Couples for Christ), and the Salesian Alumni. A great time was had by all as the weather, this time around, behaved itself. Amen! January 31st ended this memorable month on a high note as truly a parish involved ceremony with all the trimmings honouring our saintly founder.



PÈRE LUCIEN DEMOLDER (1908-1970)


Ici au Canada on se souvient du Père Demolder comme le vicaire accueillant et zélé de la paroisse Ste-Claire de Montréal où il oeuvra les 7 dernières années de sa vie. Il est né à Ypres en Belgique le 3 juin 1908 d’Eugène et Marie Cortleven. Ce qui l’attira chez les religieux salésiens, selon sa propre affirmation, fut leur esprit de pauvreté, le climat de joie et leur enthousiasme à travailler pour les jeunes.

Il devint salésien le 26 août 1928 après une année de noviciat à Groot-Bijgaarden. Après sa philosophie en Belgique, il fit son stage pratique et commença ses études de théologie à Élisabethville au Congo Belge. En 1933 il dût abandonner la vie missionnaire pour des raisons de santé : il supportait péniblement le climat de l’Afrique. De retour en Belgique, il complète ses études de théologie et il est ordonné prêtre à Oud-Heverlee le 2 février 1936. Au cours des années suivantes, il remplit plusieurs tâches dans diverses maisons, ayant une préférence particulière pour le travail à l’Oratoire. Il avait le don d’attirer beaucoup de personnes vers les œuvres de Don Bosco.

Il vint au Canada en 1963 comme vicaire à Ste-Claire. Il se disait lui-même «  le vagabond de Don Bosco ». Lors d’une visite que le Provincial de New Rochelle, le P. Bosio, fit en Belgique en 1963, il demanda au P. Lucien s’il aimerait travailler au Canada rejoindre l’équipe de salésiens qui oeuvrait dans le quartier populaire de Tétreaultville dans l’est de Montréal, plus précisément dans la paroisse Ste- Claire.

Ayant obtenu les permissions requises, le Père se retrouva à Montréal quelques mois plus tard. Il n’était pas venu en touriste, ni pour se reposer. Il se mit tout de suite à la tâche. Il devint bientôt l’organisateur de la liturgie et l’animateur des messes dominicales. Il prit en charge la formation des servants de messe, voyant à ce qu’ils participent correctement et religieusement aux liturgies. Il visitait les familles régulièrement- c’était l’époque des visites paroissiales systématiques- et cela avec un cœur d’apôtre, sensible aux besoins de tous, particulièrement des plus pauvres et abandonnés. Il mit sur pied le mouvement GEN (Focolarini) pour les jeunes de la paroisse et était soucieux d’impliquer des adultes dans l’animation.

Je ne l’ai rencontré que quelques fois, mais il m’impressionna comme étant un homme d’une grande douceur et d’un accueil chaleureux. La première fois que je visitai la paroisse- vers l’année 1967- je fus frappé par ces qualités en lui. Il avait sans doute beaucoup à faire, le voyant passer d’une affaire à l’autre (vous savez, en paroisse les temps d’oisiveté sont peu nombreux). Me voyant un peu à l’écart, il vint me trouver et me proposa d’aller  « faire une promenade au fleuve » (Peut-être m’a-t-il proposé de « prendre une marche », comme nous disons au Québec…).

Nous avons descendu l’avenue Lebrun jusqu’au St-Laurent, discutant de diverses choses. (C’est la rue, bien éclairée, que j’emprunterais plus tard pendant une quinzaine d’années comme vicaire, puis curé, pour ma marche du soir, quand mon occupation du temps me le permettait). Il s’intéressait au comment j’avais vécu mon temps d’études en Italie, ce qui se passait à Sherbrooke où j’étais assigné au Séminaire. Et il me racontait ce qu’il vivait en paroisse, le profil du quartier. Il était très optimiste et enthousiaste, réfléchissant sur la façon dont le charisme salésien était pratiqué en paroisse, puisque c’était à ce temps-là, un quartier fourmillant de jeunes. Nous avons passé ainsi une bonne heure et demie, comme s’il n’avait seulement que cela à faire. Pour lui, le Da mihi animas n’était pas qu’un savant dicton latin; c’était un programme de vie.

Il souffrait du cœur depuis quelques années; cela ne l’empêchait pas de se donner généreusement à la tâche. C’est lors du 1er congrès des  focolarini au Sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs qu’il s’effondra pendant la messe. Il fut conduit à l’Hôpital Maisonneuve tout près où il fut opéré d’urgence. Une opération qui ne réussit pas. Après quelques jours de grandes souffrances où il reprenait conscience de temps à autre, il rendit son âme au Seigneur le 3 avril 1970.

Ses funérailles à l’église Ste-Claire furent un émouvant hommage à ce prêtre dévoué. Elles furent présidés par Mgr André Cimichella, évêque auxiliaire de Montréal, entouré d’une trentaine de membres du clergé diocésain, d’une douzaine de salésiens, du provincial de New Rochelle, le P. John Malloy. Une nombreuse « troupe » du mouvement GEN- leur drapeau couvrait le cercueil- était bien visible. La participation nombreuse des paroissiens exprimait à quel point il était estimé et apprécié. Ils avaient reconnu en lui un homme de Dieu et un prêtre tout donné à son peuple.

Don Bosco a écrit : « Quand il arrive qu’un salésien meurt en travaillant pour les âmes, la Congrégation a remporté une grande victoire. » (MB XVII, 273 – Const.54)

Ses restes mortels furent inhumés au monument salésien- le premier à s’y trouver- au cimetière de l’Est (maintenant le Repos St-François d’Assise).

Il avait terminé la phase terrestre de son mystère pascal ayant connu comme son Maître et Seigneur l’agonie et la croix. « Vivre et mourir pour les âmes! Le Da mihi animas reçoit alors sa signification suprême et la mort salésienne est célébrée comme un triomphe pascal »  (P. Joseph Aubry). R.T.

++++++++++++

P.S : Merci à la Belgique pour le don généreux de plusieurs de ses fils salésiens qui ont œuvré au Canada et qui ont aidé à développer ici le visage d’un Don Bosco canadien. Permettez-moi de citer quelques noms (mes excuses pour les oublis possibles) :

Michel Alders, Francis Bergmans, Louis Bosmans, Lucien Demolder, Paul et Fernand Grauls, Henri Hofmans, Aimé Luppens, Clément Nys, Albert Thys, Georges Vangoidtsenhoven, Louis Vermeersch.


=========================


NOUVELLES EN BREF/ NEWS BRIEFS


BELGIQUE. Oud-Heverlee


Journée d’étude “Repartir de Don Bosco”


Le samedi 24 janvier a eu lieu auprès du “Centre Don Bosco” la deuxième journée d’étude pour la Famille salésienne sur le thème: “Repartir de Don Bosco”.

Cette initiative, inaugurée l’année dernière par le provincial de la Belgique Nord (BEN), père Jozef Claes, a vu la participation de plus de 90 représentants de la Famille salésienne de cette nation, ainsi que des Pays-Bas.

La journée a été animée par le père Aldo Giraudo, professeur de l’Université Pontificale de Rome, avec deux relations: “L’importance d’interpréter Don Bosco correctement et d’une manière intégrale” et “Interpréter Don Bosco dans une perspective pastorale et éducative: Les dynamiques historiques de son efficacité”. (ANS)


ROME., Salesianum


Salesian Congress on Human Rights.


At this congress held at the Salesian Generalate in early January, one of the exceptional presentations was by Fr. Jean-Marie Petitclerc of France.  Jean-Marie is an expert in both the Preventive System and human rights by whatever measure you wish to apply.  As a Salesian working directly with the difficult situations in suburbs (the word banlieue has become well known worldwide for all the wrong reasons due to the French experience of recent times), he has founded the Valdocco Association in both Paris and Lyons. The work and its positive results soon became obvious to government, and he works as a consultant to the Ministry for Housing and the Cities in the current French government.

(Australasia)


NEW ROCHELLE, N.Y.


Don Esteban Ortiz visits


On the evening of February 3, Fr. Esteban Ortiz made a quick visit to the provincial house in New Rochelle (SUE) for aconference with the incoming provincial, Fr. Thomas Dunne, the presentprovincial, Fr. James Heuser, and the present superior of the viceprovince of Canada, Fr Richard Authier (CAN). On July 1, CAN and SUE will merge into a singleprovince covering the Eastern U.S. and all of Canada. Fr. Ortiz alsogave a Good Night to the community in which he summarized the activitiesof the general council during their recent plenary session.

+++++++++++++++


JOYEUX ANNIVERSAIRE!


DE NAISSANCE 


P. Enzo Trigatti : 24-02

P. Dominique Britschu : 1-03

OF ORDINATION 

John Basso: 11-02


SALESIAN LITURGICAL FEASTS


Feb. 7: Bl. Pius IX

Feb. 9 : Bl. Eusebia Palomino FMA

Feb. 25: Sts Louis Versiglia & Callistus Caravario


Communications