SHERBROOKE, QC. «  Et nous sortîmes ensuite pour regarder les étoiles » : c’est le célèbre vers qui clôt le dernier chant de l’Enfer de Dante. Êtes-vous un amateur de l’observation du ciel? Que vous le soyez ou non, pourquoi ne pas profiter de cette Année de l’Astronomie proclamée par l’ONU pour en apprendre davantage sur ces merveilles célestes? C’est une science qui ouvre le cœur et l’esprit. Cela met notre vie en perspective. Que nos 70-80- 90 ans à côté des quelque 14 milliards d’années de l’univers? Parlant de la vie de l’homme, le Ps 89 proclame : Le nombre de nos années? soixante-dix, quatre-vingts pour les plus vigoureux … Elles s’enfuient, nous nous envolons.

Et depuis la fin des années ’50, il y a du nouveau dans le ciel, création de l’homme. Je me souviens du jour où notre professeur de Philo, au début de son cours un matin, nous a annoncé que les Russes avaient lancé un satellite dans l’espace. Un petit pas, considérant ce qui suivrait. Une nouvelle ère s’ouvre, avait-il prédit. Et quelques jours après, nous avons pu voir, à l’œil nu, le Spoutnik passant au-dessus de nos têtes; c’était à Newton, NJ.

Vous avez déjà observé le passage de la Station Spatiale Internationale (ISS)? Très visible à l’œil nu. Allez sur www.heavens-above.com . Vous y trouverez l’horaire de son parcours du point d’observation de votre ville/localité. Et enfin, apprendre à lire le ciel, c’est une expérience très enrichissante. Ces jours-ci, vers 19h00, vous voyez un astre très, très brillant à l’ouest : c’est la planète VÉNUS.

À regarder le calendrier de février, on dirait que ce mois a été celui des sorties, des voyages et des activités de neige. Les élèves seront les premiers à faire remarquer qu’ils ont travaillé fort aussi à leurs études. Faisons un petit tour d’horizon. Les 8 et 9 fév., voyage de ski au Vermont (c’est vrai que nous sommes près de la frontière). Le 9, c’était journée pédagogique, mais pour les jeunes c’était journée spéciale d’activités d’hiver. Le dernier jour de la Semaine du Mieux-Vivre (10-13), c’était le carnaval d’hiver : toutes sortes d’activités de neige pour tous- par niveau -ici au Séminaire.

Dans le cadre encore de la Semaine du Mieux-Vivre, le Salésien a reçu de la grande visite le 10 février, le tandem Jean-Marc Rozon et Lloyd Langlois, Ce sont deux vétérans en ski acrobatique, tous deux ex-champions du monde, médaillés olympiques. Le Salésien est fier de compter Jean-Marc parmi ses anciens. Je me souviens de ses années au secondaire où il faisait des sauts «  fous et périlleux » sur la trampoline de notre palestre Leur visite inaugurait leur série de conférences-spectacles en présence de tous les élèves de l’école au gymnase. Par leurs prouesses et leur témoignage, ils ont voulu montrer l’importance d’aller au bout de son rêve. Je cite les paroles de Jean-Marc rapportées par La Tribune du lendemain : «  Dans la vie, que ce soit avec les sports, dans la famille ou à l’école, il arrive des moments difficiles. Mais il ne faut pas lâcher…À la suite d’un grave accident dans une démonstration à Toronto, où je m’étais fracturé trois vertèbres, j’ai pensé tout abandonner. Mais je m’y suis remis et à la compétition suivante au Mont Gabriel, je l’ai gagnée cette coupe du monde. » Rappelons que Rozon a décroché la médaille d’or aux Olympiques de Calgary.  Cela est d’autant plus important pour l’école, qui est à la base de tout, ont-ils rappelé. Quelle meilleure solution au décrochage scolaire? (Inspiré d’un article, par François Gougeon, Le duo Langlois-Rozon prêt à joindre la lutte au décrochage, paru dans La Tribune, le 11/02/2020). Je vous encourage à visiter le www.motivation-succes.com. Sans pléonasme, c’est très motivant!

Et maintenant venons-en aux grands voyages. Le 18, anticipant de quelques jours la semaine de relâche, voyage culturel de La Ruta Maya au Mexique jusqu’au 4 mars : 2e et 3e sec. 33 jeunes + 3 animateurs. Également le 18, jusqu’au 10 mars, voyage humanitaire des JMS (Jeunes missionnaires du Salésien) dans un orphelinat salésien à Mexico, élèves de 4e sec. : 12 jeunes + 2 animateurs. (Le P. Alain est allé les rejoindre la dernière semaine). Le voyage historique en Europe de l’Est, élèves de 5e sec. (une trentaine) quittait Dorval le 24; ils reviendront le 5 mars. Quelques points de destination : Berlin, Dresde, Prague, Cracovie, Auschwitz, Budapest.

Au début du mois, le petit groupe des salésiens coopérateurs de Sherbrooke s’est réuni pour leur rencontre régulière. Le délégué local, le P. Roméo, les a entretenus sur 2 sujets : le 150e de fondation de la Congrégation des Salésiens (1859) et la présentation de l’excellent volume publié pour l’occasion, Aux Racines d’un Rêve. Un exemplaire du livre fut remis à chacun. - Une rencontre de la consulte Mtl-Sherbrooke de la Famille salésienne eut lieu au Centre Laura Vicuña, Mtl, le 10, afin de préparer la Journée de la Famille salésienne du 28 mars.

Pour sa récollection mensuelle, la communauté est allée à l’Abbaye St-Benoit-du-Lac Après le souper du vendredi le 20, on s’y est rendu, sur les rives du Lac Memphrémagog, pour y coucher, de façon à passer le gros du lendemain au monastère dans le recueillement et le silence. Nous avons participé à l’eucharistie et aux offices liturgiques des moines, revenant chez nous vers la fin de l’après-midi, à temps pour aller à La Casa du Spaghetti fêter l’anniversaire de naissance du P. Hector.

Autorité oblige. Quelques jours après avoir fait la visite canonique de Surrey, B.C., le P. Richard reprenait l’avion pour Toronto. Puisque cette fois, il y allait pour rencontrer le « redoutable » conseil de cette communauté, il amenait avec lui, son vicaire, le P. Roméo…! (Ne partez pas de rumeurs; le  redoutable, c’est une blague!)

Au moment où je rédige ces notes- le 1er mars- nous rappelons l’anniversaire du décès du P. Maurice Petit. En effet, il quittait ce monde très subitement il y a 12 ans aujourd’hui. Quand on constate qu’il serait près de sa 80e année, on s’aperçoit que nous sommes des êtres tellement temporels, (Nos années s’envolent…) et pourtant…! Il est de notre devoir de ne pas reléguer à l’oubli les êtres chers qui nous ont précédés et de faire vivre les valeurs qu’ils chérissaient.

TORONTO, ON. On Don Bosco's feast, January 31st, St Benedict's parishioners and our Salesian Community welcomed His Grace Archbishop Thomas Collins, who presided over our Eucharistic gathering as well as our family table. The time spent together was most relaxing and enjoyable.

During this month of February, our SLR team has been preparing their second retreat for over 60 adolescents. It will be held at Jackson's Point on the first weekend of March. - Mara Stojic and Maria Mancino, our two cooks, were welcomed into our home with their husbands to a farewell supper as they retire after many years of service to our Toronto Salesian community. Rita Stefanic will now replace both of them.

On weekends Fr. Kelly celebrates Masses at both St. Gregory the Great in Hamilton as well as at St. Fidelis Parish in Toronto. He also counsels many people who seek him out for guidance and spiritual direction. Stewardship is certainly in good health. Fr. George continues his ministries as chaplain to the Salesian Cooperators, the Knights of Columbus, the Squires, the St. Dominic Savio Club and the St. Vincent de Paul Society, in addition to helping out at the parish and the retreats for De La Salle High School students.

This past month our parish council held its general assembly with over 60 parishioners in attendance. Many were surprised to learn of the total number of diverse ministries which were active, some 52 in all, of which 35 serve the young people of the parish.

On February 21st our community sponsored another vocation evening for young men who are discerning a possible call to the religious life or priesthood. Three young men were present to listen to Fr. George's vocation story and to share questions and answers. Fr. Mike Pace and Fr. Joe Ho continue to steer all the parish ministries with the precious help from our senior mystic Fr. Occhio. Finally on Shrove Tuesday Bro. Bernie and his faithful squires hosted their first fund raising event: a pancake, eggs and sausages supper. Over 150 people enjoyed this meal in the church hall. Frs Richard and Romeo who were with us that day were able to enjoy that delightful supper just before their flight back to Montreal.

Omnis pax et bonum!


((((((((((((((( )))))))))))))))

SURREY, B.C. The Archdiocese of Vancouver had an evening for all Religious Communities to celebrate the World Day for Consecrated Life. It was held at Holy Name’s Parish in Vancouver with Bishop J. Michael Miller, CSB, saying the Mass and giving the homily. All the Salesians attended, and Bro. Jerry was asked earlier to formulate the Prayers of the Faithful for this special occasion. He was also encouraged to serve along with an Atonement Friars’ Brother. This all took place on the evening of February 2nd, followed by a wonderful reception in the church basement.

On the 7th the Faith and Light Community of our parish sponsored a Beef Dinner and Dance fund raiser event in our Don Bosco Gym. A little over 200 attended as a 50-50 chance raffle and door prizes were held. All the Salesians paid a dinner stop throughout the evening to support our special need, young adults in their endeavor. They had decorated the gym and tables accordingly to welcome all their guests from other areas of British Columbia. Faith and Light reaches out to people with developmental disabilities and supports their friends and families.

Although February was a short month, it certainly was a busy one in many respects. Fr. John Basso celebrated his 44th Anniversary of Ordination on the 11th with many good wishes from us and the parishioners. The Provincial Visitation got underway with Fr. Richard’s arrival on the 12th through Monday of the 16th. He visited with the various CCD Thurs. evening classes, said the OLGC School Mass on the 13th and we all graciously joined the School Staff for a Valentine Luncheon neatly set up in the school library. That evening he conducted a recollection in mini-retreat style for our Pastoral/Financial Councils and Parish Organizational Leaders along with our Salesian Cooperators in our Mary Help of Christians Hall.

That Saturday was our 7th Annual 3 on 3 Basketball Tournament sponsored by our Salesian Cooperators, which was held in the Don Bosco Gym. Over 35 teams of all age groups participated in this all day event. Mr. Paul Dumas, who ran Athletes for Christ, once again faithfully did the scheduling of teams for all four basketbat courts, plus arranged to have the young adult referees oversee each game. That was a feat in itself to observe. Door prizes, refreshments and an hourly raffle were part of this family, fun-filled day. Many parish organizations graciously helped to sponsor this event besides physically being present to assist in the various other activities, which were held in OLGC School Auditorium. The younger set enjoyed ice cream, candy, games, face-painting and balloon sculpture that captured their imagination. A new attraction this year was the indoor enclosed jumping tent that was inaugurated into action by Fr. Dave’s youthful participation and laughter. Fr. Richard graciously presented the award medals in all their various categories to the winning recipients at the close of the day. I think that I can honestly say that everyone went home with a wonderful feeling of gratitude for an exciting, busy sport event celebration. That evening Fr. Richard was the main celebrant at the Youth Mass. We concluded his visit with us with a breakfast treat at Ricky’s Diner, giving Fr. Jan a rest as he had prepared his “Polish breakfast special” the previous mornings.

The Catholic Education Conference took place Feb. 16th thru 17th in the diocese and consequently there was no class as our teachers were in attendance. On Feb. 21st. Fr. Jan held a Gratitude Supper for all his helpers, workers, supporters and Saturday Polish School teachers that assist him in the parish Polish apostolate. A good group of all ages - mixed and enjoyed each others company by coming together in the Don Bosco Gym for this special occasion.

Our first Parish Lenten Retreat in a long, long time got underway Feb. 21st to Feb. 26th at the Evening Youth Mass with Fr. Lucien Larré’s opening talk. He is a secular priest who in 1983 founded Bosco Homes for emotionally disturbed and addicted adolescents for which Fr. Larré was awarded the Order of Canada. Born in Saskatchewan, he was the youngest of 13 children. At age five he was paralyzed by polio and doctors said he would never walk again. His determination proved them wrong for in two years, he was walking again. During a twenty year period, Fr. Larré worked with over 400 troubled adolescents. He has his Master of Arts, Master of Education and his Doctorate in Clinical Psychology and currently lives in Coquitlam, B.C. His wisdom and dedication was spiritually uplifting for the amazing parishioners who braved cold and rain to attend his five themed Mission talks.

Friday morning of the 27th from 9:00 a.m. until 12:00 noon he conducted a Special Workshop in OLGC School Auditorium. It was directed towards parents, teachers and anyone interested in children. This workshop focused on Learning Disabilities, Listening Problems, Visual Deficits, Attention/Concentration Difficulties, Brain Damage, Depression, Anxiety, Child Development, Discipline and Behavior Problems. From the tremendous and positive feedback, this retreat proved to be insightful and spiritually rewarding for all. Fr. Larré’s great sense of humor and simple explanations helped his presentations to be significantly fruitful as the lineups outside his confessional each night proved and attested true.

The Knights of Columbus did the customary “Pancake Tuesday” luncheon for all the clergy, staff and students of OLGC in the Don Bosco Gym. Ash Wednesday opened the season of Lent with five different Masses, and of course the distribution of ashes during and after each service. Good crowds attended all these liturgies, and kept everyone busy. Fr.Larré also spoke to our CCD students both Tues. and Thurs. evenings before his retreat Mass and talk. What a wonderful way to usher in the Season of Lent!

+++++++++++++++++++

MONTREAL.QC. At the beginning of the month, 23 engaged couples (fidanzati) have initiated a course on Marriage preparation. The encounters led by Fr. Luc Lantagne are held on 4 successive Sundays. Took place also the 3rd formation session for our catechists and catechism animators, guided by Nadia Martone.

At the Holy Family Centre of St.Leonard, the priests who work in Italian parishes met for their regular bimestrial meeting. Presided by P. Igino Cantalupo, our Episcopal Vicar, the meeting was attended by Frs. Giuseppe, Tito and Enzo. - On Feb. 7, a good number of our children gathered in church for the first Pardon, so as to prepare their First Communion. A couple of weeks later, another similar group did likewise.

Fr. Tito initiated on Sunday 8th in our church a series of religious instructions with the participation of about 80 parishioners. That course, which will be given for 7 Sundays, was encouraged by Fr. Giuseppe in the perspective of the 25th anniversary of our parish. This anniversary wants to be a time, not only of material renovation, but also of spiritual renewal.

In mid-Feb., three brothers in practical training came from New Rochelle for a workshop on religious life, as suggests our Ratio Fundamentalis. So we welcomed Bros. Jim Zettel, Michael Eguino and Robert Malussa among us for two days. Fr. Luc led the workshop. - Toward the end of the month the whole community went to the Hermitage Ste-Croix in Pierrefonds for the monthly recollection. Fr. Tito shared with us a reflection on St.Paul, comparing his life and work with that of St.John Bosco.

==================

A LOOK AT THE PAST

November 15, 2020 - Today was the official opening of a new Salesian foundation in Vancouver, B.C. the Sacred Heart Parish.Fr. Joseph Della Torre became its first Salesian pastor; Fr. John Del Maso and Fr. Joseph Scanagatta arrived soon after to assist Fr. Della Torre in his plans for the good of the parishioners, many of whom were of Italian origin. In fact, the Sacred Heart Church was usually considered as the “Italian Church”. Together with Fr. Provincial they were received very graciously by Archbishop Duke in the Chancery Office. His Grace expressed his happiness at the arrival of the Salesians, after 18 years of patient waiting. He exhorted the newcomers to work for the youth of the district and for the Italians. At 7:30 pm, the parishioners prepared a formal welcome for the Salesians with speeches and songs in English and Italian. Fr. Della Torre was officially installed as pastor on November 16 at 7:30 pm by the Rt. Rev. Msgr. Carey. (From Fr. Mario Mich’s Chronicle, InTouch)


+++++++++++++

Saint Joseph a perdu la tête

Saint Joseph, dit-on, a perdu la tête.  Des vandales ont décapité, au début de cet hiver, l’antique statue qui se dresse devant la façade de l’église patrimoniale de Saint-Joseph sur  boulevard Gouin, 71e avenue.  Malgré cela les paroissiens, eux n’ont pas perdu la tête ni le cœur.  Jeudi prochain le 19 mars, les trois chorales seront présentes à la Messe du soir.  Des boissons chaudes et des pâtisseries faites maison récompenseront les chantres et tous ceux et celles qui voudront se joindre à eux.  Bonne fête! (reçu de la Paroisse St-Joseph de Montréal).

INTERVIEW : P. JACQUES DONNE

Le P. Jacques Donne, salésien de France et citoyen canadien, a œuvré pendant de nombreuses années au Canada dans chacune des œuvres francophones. Il est retourné en France il y a une vingtaine d’années et fait présentement partie de la communauté Don Rua de Coat an Doc’h, près de Caen.


Vous avez œuvré de nombreuses années au Canada, mais vous êtes né en France. Que pouvez-vous nous dire de votre famille?

Je suis né à Vannes conjointement avec une soeur jumelle récemment décédée. Mon père était un jeune officier de l'armée française, un des premiers officiers de chars blindés de la guerre 1914- 1918.Il était le fils d'un docteur gynécologue, si bien que mon grand- père participa à ma naissance pénible et immédiatement me baptisa dans mon berceau le 12 octobre 1924. Ma grand- mère maternelle était très pieuse et me confia d'abord à sainte Anne, puis ensuite à St Jean Bosco. C'est par elle que je connus notre saint fondateur Elle me menait prier à l'Église du village auprès de sa statue pour les vocations.


Comment s’est passée votre enfance, votre jeunesse?

Ma première jeunesse fut heureuse, mais vagabonde, car il fallait suivre mon père à travers les différentes garnisons où il était affecté comme officier de gendarmerie.

Je connus ainsi Versailles, où je pouvais m'ébattre avec mon frère cadet et ma soeur jumelle dans le parc du château près de la maison, puis Montbrison près de Lyon dans la montagne où je fis connaissance avec une école de frères maristes, de nouveau Versailles, premiè-

re connaissance avec un capitaine De Gaulle, Alençon, Mayenne, petite ville où je commençai mes études secondaires dans une école dédiée au Sacré-Coeur. J'y découvris alors le scoutisme qui marqua beaucoup ma vie et ma spiritualité : Servir Dieu, l'Église, ma patrie et mon prochain. Mais la guerre approchait, Mon père me mit en pension à Dinan dans une école de sept cents ans d'existence fondée par les moines Cordeliers. J'y ai poursuivi mon scoutisme, mais aussi une première découverte d'une vocation sacerdotale. Puis c'est la guerre, la souffrance, la résistance, les risques d'arrestation; celle de mon père, mon entrée à l'École Supérieure d'Agriculture pour me cacher puis mon arrestation, les évasions (deux fois), la bataille, les bombardements, la destruction de notre home, et la décision d'être prêtre en plein combat. Ce serait trop long à raconter.


Comment avez-vous connu les Salésiens?

J'ai connu d'abord Don Bosco par ma grand- mère , puis un salésien, grand ami de celle-ci ,déjà décédée,le Père Raymond Déas qui deviendra ensuite mon maître des novices, puis mon supérieur de théologie et ensuite provincial de France.

Quel a été votre itinéraire salésien? Les études, votre ordination, vos ministères, etc.

Rendu à la vie civile,j'ai retrouvé ma famille en Allemagne à Fribourg en Brisgau où j'ai suivi mes cours de philosophie avec d'éminents professeurs., ce qui m'évitera de suivre ma philosophie chez les salésiens, mon retour à l'école d'Agriculture, enfin mon entrée comme postulant à Paris chez les salésiens dans une maison pour les jeunes en difficultés .C'est ensuite mon noviciat en Bretagne, Envoyé en philosophie,j'en suis dispensé et je partage alors mon temps pour suivre mes études de Biologie à l'Institut Catholique de Paris et les cours à donner en Biologie,Physique et Chimie et en Théodicée aux confrères du scolasticat de philosophie. Je retourne ensuite à la maison parisienne de mon postulat et suis mis à la disposition de la revue Missionnaire   Jeunesse et Mission, et au secrétariat du Père Provincial pour la journée puisque les jeunes travaillaient comme apprentis durant la journée dans les ateliers parisiens. En 1952 j'ai rejoint Lyon pour la théologie. Le supérieur me proposa d'aller à l'Institut Catholique de Lyon pour suivre les cours en licence d'histoire de l'Église pour devenir professeur du grand Séminaire. Mais je ne souhaitais nullement devenir professeur de séminaristes…


Et comment est advenue l’obédience pour le Canada?

Après mon noviciat, j’ai demandé au Recteur Majeur, le Père Ricaldone, pendant un long séjour à Turin durant l'Année Sainte (1950) de partir en mission en Haïti et il fut entendu que j'irais remplacer le Père Gimbert à la fin de ma théologie. En avril 1956, je venais juste d'être ordonné prêtre (le 17 mars). Arriva la nouvelle de l'accident des confrères de St- Louis -de -Kent. Un télégramme de Turin arriva au provincial tout médusé de m'embarquer pour cinq ans au Canada. Il n'était guère heureux, car il m'avait prévu pour l'économat provincial. Je ne fus guère félicité pour lui avoir caché mes intentions missionnaires...

Avez-vous un hobby ou un sport favori ?

J'avais une grande passion pour le scoutisme et en sport pour le basket-ball. A Paris j'avais passé mes examens d'arbitrage pour ce sport et j'étais arbitre international souvent le samedi ou le dimanche dans les grands stades de la capitale, faisant connaissance des grands joueurs de l'époque.


Pour vous, être prêtre salésien, ça veut dire quoi ? Y a-t-il une dimension que vous valorisez davantage ?

Comme prêtre salésien, j’ai voulu me dévouer aux jeunes avant tout, selon ma spiritualité scoute, surtout comme conseiller spirituel. J’'ai aimé mon rôle de guidance et malgré l’âge, je continue dans ce domaine .J'ai aimé aussi m'occuper des familles et j'ai été très heureux de me voir confier la pastorale des mariages par plusieurs évêques. J'ai été attiré par le Père Couturier et son approche oecuménique et enfin mon travail de conseiller en organisation scolaire pour une meilleure orientation des jeunes.

Y aurait-il un événement ou une expérience dans votre vie qui vous a marqué?

L'évènement qui a le plus marqué ma vie, d'abord c'est l'éveil de ma prise de conscience de ma vocation si près de la mort alors que je pensais que tout était fini et qu'il n'y avait plus d'espoir, mais aussi ma prise au sérieux de ma promesse scoute qui m’a conduit à être volontaire en toute occasion. Enfin la joie d'avoir dirigé vers le sacerdoce de nombreux jeunes. Quelques salésiens, dominicains, capucins, franciscains, trappistes et prêtres de diocèse. Ma vie à moi a été une grande aventure. J’en rends grâce à Dieu.


Quel message aimeriez-vous transmettre aux membres de la Famille salésienne, aux jeunes ?

AIMER, SERVIR, RISQUER, PRIER. Voilà! Il y a du bagage là-dedans…!


&&&&&&&&&&&&&


JOYEUX ANNIVERSAIRE

HAPPY ANNIVERSARY


naissance

Romano Venturelli : 7/03

Bernard Dubé : 19/03



Profession Religieuse


Mario Villaraza : 1/04


Ordination Sacerdotale


Roméo Trottier : 5/03

Ivan Dobrsek : 16/03

Georges Parent: 21/03

Joseph Costamagna : 26/03

Frank Kelly : 3/04

Joseph Ho : 3/04


Fête de la Famille Salésienne


15 mars : Bx Artémide Zatti

19 mars : Bonne fête de saint Joseph, patron de notre province salésienne.

&&&&&&&&&&&&&&&&


150° anniversaire de fondation

de la Congrégation Salésienne.

La Famille Salésienne hier et aujourd'hui :

la graine est devenue un arbre

et l'arbre un bosco.


150


150th anniversary of the foundation

of the Salesian Congregation.

The Salesian Family yesterday and today:

the seed has become a tree

and the tree a wood.

 

Nouvelles Salésiennes

Salesian News

MARS 2009 MARCH No.115

Bulletin mensuel électronique

ARCHIVES Nov2008 . Dec2008 . Janv2009 . Fev2009 . Mars2009 . Avril2009 . Mai2009 . Juin2009 . Juil2009

 

 

 

 

CommunicationsC

Nouvelles . Echos . Carrefour

Communautés SDB

Alberta . Ontario. Québec . Vancouver . Coopérateurs

Communautés FMA

Bathurst . Other Centres . Québec Toronto

Camp Savio

oVues du Camp Savio. Contacts. Contrat . Route à Suivre

Boscobicycle

Définition . Objectifs . Album

 



>